L’ESSANI est un rite funéraire, qui était à l’origine une danse guerrière pour célébrer les héros morts au combat. Il se pratique à Minuit pile et
dure 15 mn au son des tam-tams.
Les jeunes miment des gestes triomphants, des séquences victorieuses d’un combat imaginaire, ils rendent hommage à l’ancien qui s’en va.
Le son du tambour symbolisant la clé de l’autre monde, l’appel des vivants aux morts pour venir chercher l’un des leurs.
L’ESSANI est à la fois une danse triomphale pour célébrer les mérites du guerrier mort au combat, une danse de séparation, car c’est un voyage, et une danse de retrouvailles avec les ancêtres décédés.
L’ESSANI se pratique chez les Bétis,qui constituent un ensemble ethnique composé au Cameroun des : Ewondos, Fangs, Etons, bulus, Mvae, Béné, Etengas, Manguissas…..


Ils occupent le centre et le sud du Cameroun, et ont en commun plusieurs autres rites tribaux tel que : le NDZIBA(Rite de purification), le TSOGO( rite de confession lié à une mort suspecte), l’ AKUS ( rite de
dégivrage du veuvage) ….
Les rites en Afrique sont faits pour renforcer la cohésion sociale et accroitre le sentiment de sécurité et d’équilibre.